P2P : la propagande continue

Publié le par zepsilon

Encore une idée fameuse des majors pour associer P2P et tout ce qui est mal.


Le peer to peer est largement critiqué par ceux qui l'accusent de tuer l'industrie du disque et du cinéma.


Pour rappel et pour simplifier, ce sytème permet aux internautes d'échanger des fichiers sans passer par un site ou un serveur ou seraient stockés les fichiers mais en les téléchargeant directement d'un ordinateur à un autre.
C'est donc une structure décentralisée et incontrolable.... Utilisé massivement pour échanger des copies pirates de disques ou de films.

 

Que ce soit en France ou aux Etats unis, chacun choisi son camp.
J'ai lu certains articles de presse spécialisée, notamment dans le canard ACTUS-PC de juin qui propose un article clair et objectif sur les réalités de ces sytèmes de partage.
On y rapelle notamment que le PeerToPeer n'a rien avoir avec le piratage et désigne une architecture d'échange de données qui possèdent bien des avantages, et sur laquelle s'appuie des réseaux comme Edonkey, BitComet.

 

En marge de ces journalistes conscients que Internet et Partage sont et seront toujours intimement liés, certains reportages me laissent perplexe :
Notamment dans les médias généralistes ou ont associe trop facilement P2P et piratage, et ou on ne laisse présager qu'une seule et unique solution : la répression. (cf TF1 &co)
Condamner une réalité en la niant ne résoudra pas le problème  mais va en créer de nouveaux (affirmation déjà démontré par des faits historiques)! Il est nécessaire de trouver une solution équilibrée.

 

Certaines proposition ont été émises (voir article de avril) par des gens soucieux des réalités mais toujours rejetés en masse par ceux qui dénoncent pourtant un manque à gagner (d'une facon tres hypocrite d'ailleurs) =  les majors

 

Par contre des idées "propagandaires" fleurissent notamment chez des spécialistes du rabachage médiatique (regardez à l'ouest ;o) )

 

Ainsi les américains ont eu l'idée d'associer le peer to peer...au sexe et à la pédophilie!
Ceci en éditant un guide qui sera largement difusé dans au moins huit langues et distribué dans 19 pays, dont l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne, la Grande-Bretagne et les États-Unis. (La France n'est pas évoquée).

 

Ou y trouvera notamment :
"Un parent sur 10 ne comprend pas le téléchargement, il a été prouvé que les fichiers comme les films Winnie l'ourson et Pokémon contenaient de la pornographie."

 

no comment...

 

via silicon.fr
http://www.silicon.fr/getarticle.asp?ID=10203

Publié dans NetSurf

Commenter cet article